Bar loader
15
Soutiens
510 €
Sur 5 000 €

Vous pourrez vous faire rembourser sans frais si le projet n'atteint pas son objectif. Fin prévue le : 22/12/2017

FAITES POUSSER LA MICRO-FERME BIO AU CHANT DES SOLS !

Description

Bonjour à tous,
Notre micro-ferme se situe à Reffuveille dans le sud-manche. Notre maisonnette est entourée de 3 hectares de terre. Lorsque nous avons trouvé notre petit coin de paradis, il était déjà magnifiquement arboré, avec deux jolies mares, et un bois. La biodiversité était déjà présente, la terre jamais cultivée, et nous faisons tout ce qui est possible pour la préserver et la travailler le moins possible. Prendre soin de la terre, c’est prendre soin des sols et de nos vers de terre. C’est à la fois complexe, à la fois vital, et finalement c’est tout cela qui nous anime.

Notre projet

Depuis le mois de mai 2017, nous avons engagé les démarches auprès d’Ecocert, organisme de contrôle et de certification des produits issus de l’agriculture biologique, afin que nos productions soit certifiés « AB » (Agriculture Biologique). Tout en produisant, nous souhaitons respecter notre environnement et nous intégrer à notre écosystème et le préserver. Nous appliquons sans en faire un dogme, quelques principes de permaculture qui nous semblent en cohérence avec le respect de la nature.

Notre mode de distribution sera principalement de privilégier les circuits courts et locaux.

Les porteurs de projet : Nadia et Valérie

Agées de 40 et 45 ans, nous avons choisi de faire une reconversion professionnelle. Nadia était commerciale dans le domaine de la formation, avec une envie depuis toujours de créer son entreprise. Valérie travaillait dans la fonction publique. C’est la bricoleuse, adepte de la récupération et du recyclage, elle est capable de transformer une vulgaire palette en un magnifique poulailler 4 étoiles !

Nous avons décidé ensemble, de retourner aux sources, de remettre les mains dans la terre, de retrouver des valeurs qui nous parlent et qui nous semblent essentielles dans nos vies respectives.

Nous sommes sur nos terres depuis décembre 2015, et depuis, nous avons énormément travaillé pour avancer dans notre projet. Nous avons planté, creusé, biné, paillé, récolté... bref, nous vivons des grands moments de bonheur.

Actuellement, Nadia prépare un BPREA en maraîchage biologique(Brevet Professionnel de Responsable d’Exploitation Agricole) au Lycée agricole de Coutances, afin d’acquérir une expérience et de parfaire ses acquis. Quant à Valérie, elle s’attelle à travailler à la ferme, et se perfectionne en suivant notamment des formations sur la thématique de la transformation qu’elle s’auto - finance.

Les cultures

LA CULTURE DU SAFRAN, « L’Or Rouge »

En 2016, nous avons réalisé une parcelle test afin de savoir si le safran pouvait s’acclimater à notre terroir, le résultat a été concluant. Notre safran est issu de bulbes de safran de souche du Quercy, il est cultivé sans aucun produit chimique ni engrais de synthèse. Nous avons juste préparé le sol afin qu’il puisse accueillir en profondeur les bulbes. Tout se fait manuellement et minutieusement La safranière sera inscrite au conservatoire botanique du Quercy (Safranério).

En juillet 2017, nous avons planté 3000 bulbes de safran.

Le safran est une épice subtile et délicate, parfois appelée « l’or rouge ».

Epice extraite de la fleur du Crocus sativus linnaeus, les stigmates de la fleur de ce crocus sont soigneusement prélevés (l’émondage), puis séchés délicatement. Les stigmates sont alors stockés dans un pot hermétique, à l’abri de la lumière, au minimum un mois pour permettre au safran de libérer tous ses arômes : l’épice safran est née !

Le travail du safran est exigeant, manuel, strictement artisanal et respectueux de l'environnement. Pour préserver les bulbes, des mulots et autres rongeurs (pour qui les bulbes sont un festin), nous avons planté des piquets à rapaces de 3 mètres de haut qui accueillent déjà nos buses variables le jour et chouettes la nuit. Nous avons également installé un grillage d’une hauteur de 1 m et enterré dans le sol à 50 centimètres de profondeur. Ce fut un dur travail mais indispensable pour sauvegarder les bulbes.

LES ABEILLES

En avril 2017, nous avons installé un rucher dans notre bois. Nous avons fait notre 1ère récolte cet été.Les cadres sont simplement montés en amorce (une fine couche de cire) pour qu’elles bâtissent elle-même leur propre cire, une cire naturelle.
Ensuite, le miel est extrait par pressage en écrasant les pains entiers sortis des cadres de la ruche. Cette opération demande un long temps d’écoulage et de tamisage. Cela garantit la préservation des propriétés thérapeutiques naturelles du miel.

Lorsque la cire est pressée, elle n’est pas réutilisée. Les abeilles reconstruisent chaque année de la cire neuve qui par pressage révèle tous ses tanins.

Son arôme, son parfum subtil, de part une cire naturelle révèle les parfums de notre terroir avec tout le respect qu’on leur témoigne.

Nous avons acheté ruches et matériels en autofinancement. Nadia a suivi une année de formation auprès de la manche apicole, et nous sommes très bien entourées par notre amie Valérie qui a un rucher plus important en Sologne, ainsi que d’apiculteurs professionnels de notre région qui ne sont nullement avares en conseils, bien au contraire.
Il faut avoir à l’esprit que les abeilles sont en danger, dû à l’emploi de pesticides, et cette espèce est en voie de disparition. Au-delà de la production de miel elles sont un maillon essentiel à la biodiversité et à la chaîne alimentaire.
Pour nos «fifilles», nous avons aménagé, en plus des ressources naturelles existantes, une parcelle mellifère de 400 mètres carrés composées de fleurs mellifères, plantes aromatiques et fruitiers afin de limiter les trous de miellée, c’est à dire qu’elles aient de quoi butiner au fil des saisons. De plus nous sommes bordés de bois ou poussent châtaigniers, sureaux, chênes, hêtres, mûres sauvages, frênes, noisetiers. Nous préservons avec cœur notre bois, pour son état sauvage et parce qu’il est un nid douillet pour toutes sortes d’animaux importants pour notre faune sauvage et la biodiversité.

LES FRUITS ET PETITS FRUITS

Nous avons déjà planté une quarantaine d’arbres fruitiers(poiriers, pommiers, kiwis, cerisiers, pruneliers, néfliers, nashis, pruniers, amandiers, pêchers, abricotiers). Ils donneront des fruits d’ici 3 ans, pour une récolte plus significative d’ici 5 ans.
Sans compter les arbres fruitiers qui étaient déjà en place depuis quelques années.

Nous avons également planté environ 1000 pieds de petits fruits (framboise, groseille, cassis, myrtille, mûre). Nos parcelles sont bordées d’arbres fruitiers, de plantes mellifères, toutes aussi diverses que variées, et ce par souci de diversité. Nous avons également deux parcelles réservées à la culture de rhubarbe déjà en place ainsi qu’une serre de 100 mètres carrés réservée exclusivement à la production de variétés anciennes de tomates.

LES PLANTES AROMATIQUES ET LES FLEURS COMESTIBLES

Nous avons planté diverses plantes aromatiques, et fleurs comestibles. Nous les utiliserons également dans nos futures recettes. De plus, elles seront aussi utiles à nos abeilles et à tous leurs amis, bourdons, syrphes, abeilles sauvages, coccinelles…. D’ailleurs, Valérie, construit des hôtels à insectes pour que toutes sortes d’insectes viennent y trouver refuge.

Utilisation des fonds

Utilisation des fonds

La collecte servira à financer notre atelier de transformation, outil indispensable à notre activité pour le respect des règles d’hygiène et de sécurité alimentaire. Nous avons opté pour la solution la plus économique qui est l’achat de deux bungalows de chantier (surface de 30 mètres carrés au total) : Valeur 7000 euros livré et posé.

Le reste des fonds servira également à l’aménagement de notre futur atelier de transformation. Il faudra faire la mise en électricité et la mise en eau.

Ensuite si la collecte dépasse nos espoirs, il nous restera encore à financer l’équipement de l’atelier de transformation.

Il n’y a pas de petite participation, n’oubliez pas que « les petits ruisseaux font les grandes rivières »

Pourquoi choisir la plateforme OZE MANCHE ?

Finalement, cela nous a semblé comme une évidence. Nous saluons d’ailleurs cette initiative qui est une vraie opportunité pour les porteurs de projets. Travailler en local et participer à la valorisation d’un territoire raisonnent bien dans nos esprits.

Retrouvez-nous sur facebook Au chant des sols

Revue de presse

15
Soutiens
510 €
Sur 5 000 €

Vous pourrez vous faire rembourser sans frais si le projet n'atteint pas son objectif. Fin prévue le : 22/12/2017

Les contreparties seront à venir chercher sur la ferme.

Kluow9e689vdzalcgbei
Pour 5 € et plus

7 soutiens

Un grand merci sur facebook !

et notre plus joli sourire

Nt2s18o9x93d5moag6mx
Pour 20 € et plus

Votre Nom inscrit sur le panneau en bois des contributeurs de notre ferme

et bien sûr un grand merci et votre nom inscrit sur notre page Facebook.

Xlccdujkrrscokodputv
Pour 50 € et plus

Une dégustion de nos produits à la ferme et un pot de confitures, de gelées ou de sirop offert.

et bien sûr un grand merci sur facebook et votre nom sur le panneau en bois à la ferme

I3mnfkzfqf91g9hunxqt
Pour 100 € et plus

Une demi-journée à la ferme et un pot de miel offert

et bien sûr un grand merci sur facebook, votre nom sur le panneau en bois , une dégustation à la ferme de nos produits et un pot de confitures, gelées ou sirop offert.

Lors de cette demi- journée à la ferme, au programme : visite de la ferme et selon les saisons participation aux activités (récolte de petits fruits, du safran, explication de la taille des fruitiers et des petits fruits,..) avec explication de nos principes de plantation.

Elnry8i3pwjculwxejol
Pour 250 € et plus

Un repas à la ferme et un hôtel à insectes confectionné par Valérie

et bien sûr un grand merci sur facebook, votre nom sur le panneau en bois , la dégustation à la ferme de nos produits, un pot de confitures, gelées ou sirop offert, une demi- journée à la ferme, avec au programme : visite de la ferme et selon les saisons participation aux activités (récolte de petits fruits, du safran, explication de la taille des fruitiers et des petits fruits,..) avec explication de nos principes de plantation et un pot de miel offert.

tous les contributeurs ont choisi une contrepartie.

Merci aux Contributeurs


FAITES POUSSER LA MICRO-FERME BIO AU CHANT DES SOLS !

Description

Bonjour à tous,
Notre micro-ferme se situe à Reffuveille dans le sud-manche. Notre maisonnette est entourée de 3 hectares de terre. Lorsque nous avons trouvé notre petit coin de paradis, il était déjà magnifiquement arboré, avec deux jolies mares, et un bois. La biodiversité était déjà présente, la terre jamais cultivée, et nous faisons tout ce qui est possible pour la préserver et la travailler le moins possible. Prendre soin de la terre, c’est prendre soin des sols et de nos vers de terre. C’est à la fois complexe, à la fois vital, et finalement c’est tout cela qui nous anime.

Notre projet

Depuis le mois de mai 2017, nous avons engagé les démarches auprès d’Ecocert, organisme de contrôle et de certification des produits issus de l’agriculture biologique, afin que nos productions soit certifiés « AB » (Agriculture Biologique). Tout en produisant, nous souhaitons respecter notre environnement et nous intégrer à notre écosystème et le préserver. Nous appliquons sans en faire un dogme, quelques principes de permaculture qui nous semblent en cohérence avec le respect de la nature.

Notre mode de distribution sera principalement de privilégier les circuits courts et locaux.

Les porteurs de projet : Nadia et Valérie

Agées de 40 et 45 ans, nous avons choisi de faire une reconversion professionnelle. Nadia était commerciale dans le domaine de la formation, avec une envie depuis toujours de créer son entreprise. Valérie travaillait dans la fonction publique. C’est la bricoleuse, adepte de la récupération et du recyclage, elle est capable de transformer une vulgaire palette en un magnifique poulailler 4 étoiles !

Nous avons décidé ensemble, de retourner aux sources, de remettre les mains dans la terre, de retrouver des valeurs qui nous parlent et qui nous semblent essentielles dans nos vies respectives.

Nous sommes sur nos terres depuis décembre 2015, et depuis, nous avons énormément travaillé pour avancer dans notre projet. Nous avons planté, creusé, biné, paillé, récolté... bref, nous vivons des grands moments de bonheur.

Actuellement, Nadia prépare un BPREA en maraîchage biologique(Brevet Professionnel de Responsable d’Exploitation Agricole) au Lycée agricole de Coutances, afin d’acquérir une expérience et de parfaire ses acquis. Quant à Valérie, elle s’attelle à travailler à la ferme, et se perfectionne en suivant notamment des formations sur la thématique de la transformation qu’elle s’auto - finance.

Les cultures

LA CULTURE DU SAFRAN, « L’Or Rouge »

En 2016, nous avons réalisé une parcelle test afin de savoir si le safran pouvait s’acclimater à notre terroir, le résultat a été concluant. Notre safran est issu de bulbes de safran de souche du Quercy, il est cultivé sans aucun produit chimique ni engrais de synthèse. Nous avons juste préparé le sol afin qu’il puisse accueillir en profondeur les bulbes. Tout se fait manuellement et minutieusement La safranière sera inscrite au conservatoire botanique du Quercy (Safranério).

En juillet 2017, nous avons planté 3000 bulbes de safran.

Le safran est une épice subtile et délicate, parfois appelée « l’or rouge ».

Epice extraite de la fleur du Crocus sativus linnaeus, les stigmates de la fleur de ce crocus sont soigneusement prélevés (l’émondage), puis séchés délicatement. Les stigmates sont alors stockés dans un pot hermétique, à l’abri de la lumière, au minimum un mois pour permettre au safran de libérer tous ses arômes : l’épice safran est née !

Le travail du safran est exigeant, manuel, strictement artisanal et respectueux de l'environnement. Pour préserver les bulbes, des mulots et autres rongeurs (pour qui les bulbes sont un festin), nous avons planté des piquets à rapaces de 3 mètres de haut qui accueillent déjà nos buses variables le jour et chouettes la nuit. Nous avons également installé un grillage d’une hauteur de 1 m et enterré dans le sol à 50 centimètres de profondeur. Ce fut un dur travail mais indispensable pour sauvegarder les bulbes.

LES ABEILLES

En avril 2017, nous avons installé un rucher dans notre bois. Nous avons fait notre 1ère récolte cet été.Les cadres sont simplement montés en amorce (une fine couche de cire) pour qu’elles bâtissent elle-même leur propre cire, une cire naturelle.
Ensuite, le miel est extrait par pressage en écrasant les pains entiers sortis des cadres de la ruche. Cette opération demande un long temps d’écoulage et de tamisage. Cela garantit la préservation des propriétés thérapeutiques naturelles du miel.

Lorsque la cire est pressée, elle n’est pas réutilisée. Les abeilles reconstruisent chaque année de la cire neuve qui par pressage révèle tous ses tanins.

Son arôme, son parfum subtil, de part une cire naturelle révèle les parfums de notre terroir avec tout le respect qu’on leur témoigne.

Nous avons acheté ruches et matériels en autofinancement. Nadia a suivi une année de formation auprès de la manche apicole, et nous sommes très bien entourées par notre amie Valérie qui a un rucher plus important en Sologne, ainsi que d’apiculteurs professionnels de notre région qui ne sont nullement avares en conseils, bien au contraire.
Il faut avoir à l’esprit que les abeilles sont en danger, dû à l’emploi de pesticides, et cette espèce est en voie de disparition. Au-delà de la production de miel elles sont un maillon essentiel à la biodiversité et à la chaîne alimentaire.
Pour nos «fifilles», nous avons aménagé, en plus des ressources naturelles existantes, une parcelle mellifère de 400 mètres carrés composées de fleurs mellifères, plantes aromatiques et fruitiers afin de limiter les trous de miellée, c’est à dire qu’elles aient de quoi butiner au fil des saisons. De plus nous sommes bordés de bois ou poussent châtaigniers, sureaux, chênes, hêtres, mûres sauvages, frênes, noisetiers. Nous préservons avec cœur notre bois, pour son état sauvage et parce qu’il est un nid douillet pour toutes sortes d’animaux importants pour notre faune sauvage et la biodiversité.

LES FRUITS ET PETITS FRUITS

Nous avons déjà planté une quarantaine d’arbres fruitiers(poiriers, pommiers, kiwis, cerisiers, pruneliers, néfliers, nashis, pruniers, amandiers, pêchers, abricotiers). Ils donneront des fruits d’ici 3 ans, pour une récolte plus significative d’ici 5 ans.
Sans compter les arbres fruitiers qui étaient déjà en place depuis quelques années.

Nous avons également planté environ 1000 pieds de petits fruits (framboise, groseille, cassis, myrtille, mûre). Nos parcelles sont bordées d’arbres fruitiers, de plantes mellifères, toutes aussi diverses que variées, et ce par souci de diversité. Nous avons également deux parcelles réservées à la culture de rhubarbe déjà en place ainsi qu’une serre de 100 mètres carrés réservée exclusivement à la production de variétés anciennes de tomates.

LES PLANTES AROMATIQUES ET LES FLEURS COMESTIBLES

Nous avons planté diverses plantes aromatiques, et fleurs comestibles. Nous les utiliserons également dans nos futures recettes. De plus, elles seront aussi utiles à nos abeilles et à tous leurs amis, bourdons, syrphes, abeilles sauvages, coccinelles…. D’ailleurs, Valérie, construit des hôtels à insectes pour que toutes sortes d’insectes viennent y trouver refuge.

Utilisation des fonds

Utilisation des fonds

La collecte servira à financer notre atelier de transformation, outil indispensable à notre activité pour le respect des règles d’hygiène et de sécurité alimentaire. Nous avons opté pour la solution la plus économique qui est l’achat de deux bungalows de chantier (surface de 30 mètres carrés au total) : Valeur 7000 euros livré et posé.

Le reste des fonds servira également à l’aménagement de notre futur atelier de transformation. Il faudra faire la mise en électricité et la mise en eau.

Ensuite si la collecte dépasse nos espoirs, il nous restera encore à financer l’équipement de l’atelier de transformation.

Il n’y a pas de petite participation, n’oubliez pas que « les petits ruisseaux font les grandes rivières »

Pourquoi choisir la plateforme OZE MANCHE ?

Finalement, cela nous a semblé comme une évidence. Nous saluons d’ailleurs cette initiative qui est une vraie opportunité pour les porteurs de projets. Travailler en local et participer à la valorisation d’un territoire raisonnent bien dans nos esprits.

Retrouvez-nous sur facebook Au chant des sols

Revue de presse

15
Soutiens
510 €
Sur 5 000 €

Vous pourrez vous faire rembourser sans frais si le projet n'atteint pas son objectif. Fin prévue le : 22/12/2017

Les contreparties seront à venir chercher sur la ferme.

Kluow9e689vdzalcgbei
Pour 5 € et plus

7 soutiens

Un grand merci sur facebook !

et notre plus joli sourire

Nt2s18o9x93d5moag6mx
Pour 20 € et plus

Votre Nom inscrit sur le panneau en bois des contributeurs de notre ferme

et bien sûr un grand merci et votre nom inscrit sur notre page Facebook.

Xlccdujkrrscokodputv
Pour 50 € et plus

Une dégustion de nos produits à la ferme et un pot de confitures, de gelées ou de sirop offert.

et bien sûr un grand merci sur facebook et votre nom sur le panneau en bois à la ferme

I3mnfkzfqf91g9hunxqt
Pour 100 € et plus

Une demi-journée à la ferme et un pot de miel offert

et bien sûr un grand merci sur facebook, votre nom sur le panneau en bois , une dégustation à la ferme de nos produits et un pot de confitures, gelées ou sirop offert.

Lors de cette demi- journée à la ferme, au programme : visite de la ferme et selon les saisons participation aux activités (récolte de petits fruits, du safran, explication de la taille des fruitiers et des petits fruits,..) avec explication de nos principes de plantation.

Elnry8i3pwjculwxejol
Pour 250 € et plus

Un repas à la ferme et un hôtel à insectes confectionné par Valérie

et bien sûr un grand merci sur facebook, votre nom sur le panneau en bois , la dégustation à la ferme de nos produits, un pot de confitures, gelées ou sirop offert, une demi- journée à la ferme, avec au programme : visite de la ferme et selon les saisons participation aux activités (récolte de petits fruits, du safran, explication de la taille des fruitiers et des petits fruits,..) avec explication de nos principes de plantation et un pot de miel offert.

tous les contributeurs ont choisi une contrepartie.

Merci aux Contributeurs